Projet Pédagogique

I/ DESCRIPTIF DU CENTRE :

Accueil de Loisirs sans hébergement et associé à l'école (ALSH / ALAE)

Adresse : 100 Rue des écoles.82370 Campsas

N°de téléphone : 05-63-64-00-76

Pour toutes correspondances : Mme ALICE CARLADOUS (présidente)

Mr Villedieu Mickael (directeur)

Association loi 1901 agréée sous le n° 82.03.030 par le ministère des sports

Affiliation aux FRANCAS

Date de création : 25 Mai 1990

Siège social : Mairie de Campsas. 82370 CAMPSAS

Situation géographique : L'association est située dans un milieu rural, village de campagne de + de 1200 habitants (Campsas) entre Toulouse et Montauban.

Public : L'Accueil habilité pour 80 enfants par la DDCSPP du Tarn et Garonne, accueille des enfants âgés de 3 à 17 ans, provenant de Campsas et des communes environnantes.

II/ RAPPEL DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF :

L'association ESCAPADE, loi 1901 a pour but :

  • D'accueillir les enfants le matin, avant la classe, dans un centre de loisirs, en leur proposant un éventail d'animations adaptées à leurs besoins.
  • D'animer à midi la période du repas en favorisant la mise en place d'un deuxième service pour la cantine scolaire de Campsas, qui a solutionné le problème d'exiguïté du local cantine.
  • De structurer les animations proposées pour les enfants, après le repas du midi.
  • De développer après la classe, des activités de loisirs grâce aux animateurs de l'Association.
  • D'organiser l'aide aux devoirs
  • D'accueillir les enfants pendant les jours de repos scolaire hebdomadaires, le Mercredi ainsi qu'aux petites et grandes vacances (Juillet).

Ce projet pédagogique réalisé pour l'année 2019-2020 (un autre plus spécifique sera élaboré pour juillet et août 2020), s'appuiera bien évidemment sur les principaux thèmes éducatifs proposés ci-dessus.

III/ INTENTIONS et OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :

INTENTIONS PEDAGOGIQUES

Vivre dans la joie un temps de loisirs ou de vacances, essentiel au bonheur de l'enfant, caractérisé par une grande place laissée au jeu, à la détente et à la vie de groupe.
Permettre le développement psychomoteur, intellectuel, affectif et social de l'enfant.
Le préparer à devenir un adulte libre, autonome, solidaire et responsable assumant ses choix, participant à la vie de son environnement et s'y épanouissant.

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

OBJECTIFS

  • Développer l'écoute et le respect des autres
  • Développer la solidarité et l'entraide
  • Responsabiliser
  • Développer l'autonomie et l'esprit d'initiative
  • Développer le sens critique et la créativité
  • Permettre aux enfants de découvrir et de tester leurs capacités
  • Développer l'imaginaire
  • Appréhender l'environnement

MOYENS

  • Respect des règles de vie (respecter le sommeil des autres, attendre son tour pour prendre la parole, pour être servi...)
  • Jeux faisant appel à l'esprit d'équipe
  • Aider au rangement après une activité
  • Nommer des responsables pour les tâches quotidiennes
  • Désigner un négociateur pour les grands jeux
  • Respecter le matériel et les locaux mis à disposition
  • Aménager ses loisirs lors des ateliers permanents
  • Boite à idées
  • Donner son avis sur les activités prévues et proposer des modifications
  • Activités variées : sport, bricolages, peintures, dessins, musique, chants, jeux, spectacles...
  • Contes, art et sorties culturelles
  • Rencontre des Habitants, collecte de matériaux, jeux de piste, découverte de la nature, jeux extérieurs, camps et sorties

EVALUATION

  • Carnet de bord réalisé par les enfants
  • Discussion / bilan avec les enfants après chaque séjour, sortie et activité
  • Ouverture de la boite à idées

IV/ ACTIVITES :

Notre conception des activités.

L'activité est un puissant facteur pour le développement de l'individu. C'est par l'agir que l'enfant va se construire, apprendre à maîtriser son environnement.
A l'opposé d'une conception occupationnelle ou de consommation, nous mettons en place des activités afin de répondre au mieux aux besoins des enfants.
L'activité est une interaction entre la personne et le milieu (environnement, cadres de vie, outils et matériaux, autres enfants et adultes...)
Nous favorisons une démarche de projet, individuel ou collectif, et tentons d'inscrire les activités dans une "chaîne" afin de leur donner du sens (une activité peut en déclencher une nouvelle).

* ACTIVITES DES MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES :

L'Accueil de loisirs met en place un programme de différentes activités par périodes, afin de permettre aux enfants de pratiquer et découvrir de nouvelles activités :

Ces activités sont :

  • Culturelles : Visite de musées, visite chez les artisans locaux, Cinéma, théâtre, spectacles…
  • Sportives : Escalade, spéléologie, équitation, randonnée, voile, football, basket-ball, VTT, Athlétisme…
  • Artistiques et manuelles : Peinture, limbo, pâte à sel, origami, objets volants…
  • Ludiques et détente : Parcs aquatiques, forêt, jeux extérieurs collectifs, jeux individuels, chasse au trésor, olympiades, fêtes (carnaval, noël, anniversaires…)

* ACTIVITES DE L'ALAE :

L'Accueil met en place tout comme pour les mercredis et les vacances scolaires, un programme d'activité qui permet aux enfants de participer à de nouvelles activités. Ces dernières sont prévues sur une plus longue période (un programme tous les 2 mois) et permettent aux enfants et aux animateurs d'avoir un fil conducteur, nécessaire à un travail éducatif et pédagogique plus intéressant.
Ces activités diversifiées, varient (théâtre, danse, limbo, chants, activités manuelles) et permettent aux enfants lors d'une fête de fin de centre de montrer à leurs parents, ce qu'ils ont réalisé tout au long de l'année.
Ces activités se veulent ludiques, mais interviennent dans la continuité de ce qui est fait à l'école.

V/ LE PROTOCOLE SANITAIRE (COVID-19) : MAJ 07/09/2021


Le présent protocole précise les modalités de fonctionnement des accueils collectifs de mineurs (ACM) sans hébergement. Il repose sur les prescriptions émises par le ministère des Solidarités et de la Santé au vu des avis rendus par le Haut conseil de la santé publique ainsi que sur les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
La situation est régulièrement évaluée afin d’adapter, le cas échéant, le cadre d’organisation des activités.
Afin de mettre en oeuvre des mesures proportionnées, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a établi pour l’année scolaire 2021-2022, en lien avec les autorités sanitaires, une graduation comportant quatre niveaux :


• niveau 1 / niveau vert ;
• niveau 2 / niveau jaune ;
• niveau 3 / niveau orange ;
• niveau 4 / niveau rouge.
Type d’accueils concernés :


Ce protocole s’applique aux accueils de loisirs périscolaires, aux accueils de loisirs extrascolaires, aux accueils de jeunes et aux accueils de scoutisme sans hébergement.
Mise en oeuvre de la mesure :


 Accueil des mineurs

Le nombre total de mineurs accueillis n’est pas restreint. Il est fixé par l’organisateur dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires (distanciation physique, gestes barrières, etc.). Le respect de ces règles nécessite des locaux adaptés et une organisation particulière des activités.
En cas de fièvre (38°C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez le mineur ou un membre de son foyer, celui-ci ne doit pas prendre part à l’accueil et ne pourra y être accueilli.
De même, les mineurs ayant été testés positif au SARS-Cov2 ou dont un membre du foyer a été testé positif, ou encore identifiés comme contact à risque, ne peuvent prendre part à l’accueil (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque modéré ou négligeable). Les responsables légaux informent le responsable de l’accueil de cette situation. Pour le traitement de ces situations, il convient de se référer à la stratégie de gestion des cas possibles, des cas confirmés, des contacts à risques et des clusters dans les accueils collectifs de mineurs.

Les personnels doivent appliquer les mêmes règles.
Les accueils doivent être équipés de thermomètres pour pouvoir mesurer la température des enfants (et des personnels) dès qu’ils présentent des symptômes au sein de l’établissement ou au cours d’une activité.


 Suivi sanitaire

sous l’autorité du directeur de l’accueil, la personne chargée du suivi sanitaire est désignée référente Covid-19.
Elle formalise et est chargée de la diffusion des règles de prévention contre la transmission du virus.
Ces règles, auxquelles il convient de se reporter, prévoient la détection et la gestion de la survenue d’un cas suspecté ou confirmé de Covid-19.


 Communication avec les familles

Les responsables légaux sont informés préalablement à l’inscription du mineur des modalités d’organisation de l’accueil et de l’importance du respect des gestes barrières par eux-mêmes et leurs enfants à l’arrivée au sein de la structure.

Ils sont également informés :
- des conditions de fonctionnement de l’accueil ;
- de leur rôle dans le respect des gestes barrières (ils fournissent à l’enfant assez de masques pour la durée de l’accueil, ainsi que des mouchoirs en papier jetables, ils lui expliquent les consignes sanitaires à appliquer (qui seront rappelées par des messages/affiches de sensibilisation) etc.) ;
- de la surveillance d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte pour l’accueil (la température doit être inférieure à 38°C) ;
- de la nécessité de déclarer la survenue d’un cas confirmé au sein du foyer en précisant si c’est le mineur qui est concerné ;
- des moyens mis en oeuvre en cas d’apparition de symptômes chez un mineur ou un personnel ;
- de la procédure lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre mineur.


Locaux et lieux d’activités

L’accueil est assuré dans les locaux habituellement utilisés pour les ACM, enregistrés à cet effet auprès des services compétents ou en plein air. Les mineurs provenant d’écoles différentes peuvent être reçus au sein d’un même accueil. Néanmoins, le brassage entre mineurs provenant d’écoles différentes doit être limité (privilégier les enfants provenant des mêmes groupes pour les activités, et en particulier pour les repas).
Sauf exception, les responsables légaux ne doivent pas être admis sur les lieux d’activités des mineurs. En cas d’accès exceptionnel, ils doivent être munis de masques selon les mêmes modalités que celles applicables aux personnels, et procéder à un lavage des mains à l’entrée.
Les personnes intervenant ponctuellement au sein des accueils notamment pour la mise en place d’activités culturelles ou physiques et sportives peuvent être admises dans la structure dans le respect des règles de distanciation et des gestes barrières. Elles doivent obligatoirement porter un masque selon les mêmes modalités que celles applicables aux personnels, et procéder à un lavage des mains à l’entrée et à la sortie de la structure.
L’organisateur doit prévoir des règles spécifiques d’accès à l’accueil pour les responsables légaux et les mineurs permettant de respecter les règles de distanciation et d’éviter les attroupements au début et à la fin de l’accueil. Les horaires d’arrivée et de sortie peuvent, par exemple, être échelonnés.
L’organisateur doit respecter strictement les recommandations sanitaires ci-après :
Une aération des locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche (portes et/ou fenêtres ouvertes) est réalisée autant que possible, idéalement en permanence si les conditions le permettent et au minimum plusieurs minutes toutes les heures. Lorsque cela est possible, privilégier une ventilation de la pièce par deux points distincts (porte et fenêtre par exemple). La mesure du dioxyde de carbone doit être favorisée (gaz carbonique – CO2) dans l’air (indice ICONE de confinement) : une mesure de CO2 supérieure à un seuil de 800 ppm doit conduire à agir en termes d’aération/renouvellement d’air et/ou de réduction du nombre de personnes admises dans la pièce.
Lorsque le renouvellement de l’air est assuré par une ventilation mécanique, son bon fonctionnement doit être vérifié et son entretien régulier doit être réalisé.
Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements sont une composante essentielle de la lutte contre la propagation du virus.
Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour. Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les mineurs et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est réalisé selon les modalités suivantes :


- niveau 1 / niveau vert : au moins une fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service ;
- niveau 2 / niveau jaune : plusieurs fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service ;
- niveau 3 / niveau orange : plusieurs fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service et, si possible, après chaque repas ;
- niveau 4 / niveau rouge : les mêmes règles que celles du niveau orange s’appliquent.
La désinfection quotidienne des objets partagés ou le respect d’un isolement de 24 heures avant réutilisation (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est recommandée.


 L’application des gestes barrières

Le lavage des mains
Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes. Le séchage doit être soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable, ou sinon en laissant sécher ses mains à l’air libre. Les serviettes à usage collectif sont à proscrire.
À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Elle se fait sous l’étroite surveillance d’un adulte pour les mineurs de moins de onze ans.
Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :


- à l’arrivée dans l’accueil ;
- avant et après chaque repas ;
- avant et après les temps libres ;
- après être allé aux toilettes ;
- le soir avant le départ de l'accueil.
Les encadrants participent en outre à sensibiliser les mineurs sur la nécessité d'un lavage de main en rentrant au domicile.
Les règles de distanciation
Pour les mineurs de moins de six ans :


La distanciation ne s’impose pas entre les mineurs d’un même groupe, que ce soit dans les espaces clos (salle d’activités, couloirs, réfectoire, etc.) ou dans les espaces extérieurs. En revanche, la distanciation physique doit être maintenue entre les mineurs de moins de six ans de groupes différents à compter du niveau 2.
Pour les mineurs de six ans et plus :


Le principe à appliquer est la distanciatIon physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible dans les espaces clos, entre les encadrants et les mineurs ainsi qu’entre mineurs quand ils sont côte à côte ou face à face. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre les mineurs d’un même groupe.

A compter du niveau jaune, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents.
Si la configuration des salles (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les mineurs.


Le brassage

En fonction de leur taille, les accueils organisent le déroulement des activités pour limiter les croisements entre jeunes de groupes différents.


Les règles suivantes doivent être appliquées :
- niveau 1 / niveau vert : la limitation du brassage entre groupes de mineurs n’est pas obligatoire ;
- niveau 2 / niveau jaune : la limitation du brassage entre mineurs de groupes différents est requise. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre mineurs d’un même groupe peut difficilement être respectée (en particulier pour les moins de six ans) ;
- niveau 3 / niveau orange : les mêmes règles que celles du niveau jaune s’appliquent ;
- niveau 4 / niveau rouge : les mêmes règles que celles du niveau jaune s’appliquent.
Les points ci-après appellent une attention particulière :
- l’arrivée et le départ des mineurs dans l’accueil peuvent être étalés dans le temps. Cette organisation dépend du nombre de mineurs accueillis, des personnels présents et des possibilités d’adaptation du transport, y compris celui des mineurs en situation de handicap.
- la circulation des mineurs dans les bâtiments : les déplacements doivent être limités, organisés et encadrés. Pour cette raison, il est recommandé d’attribuer une salle d’activité à chaque groupe (en dehors des salles spécialisées et des ateliers) et de prévoir, dans la mesure du possible, un sens de circulation unique.
- les récréations ou temps libres sont organisées par groupes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières ;
- la restauration scolaire ou au sein de l’accueil collectif doit être privilégiée. Elle peut être organisée dans les lieux habituels. Les flux et la densité des mineurs sont organisés en respectant la distance d’au moins deux mètres entre les groupes de mineurs.
S’agissant des mineurs de six ans et plus, lorsque le respect de la distance deux mètres entre eux est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les mineurs d’un même groupe ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à
la même table et, quand l’organisation matérielle le permet, en quinconce plutôt que face à face. Une distance d’au moins deux mètres est respectée entre les groupes.


Le port du masque

Lorsque qu’il est requis, le masque doit assurer une filtration supérieure à 90 % (masque "grand public" relevant anciennement de la catégorie 1 ou masque chirurgical par exemple) et en parfaite intégrité.

 Pour les encadrants :

- niveau 1 / niveau vert : le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et les règles relatives au port du masque en extérieur en population générale sont respectées ;
- niveau 2 / niveau jaune : les mêmes règles que celles du niveau vert s’appliquent ;
- niveau 3 / niveau orange : le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et en extérieur ;
- niveau 4 / niveau rouge : les mêmes règles que celles du niveau orange s’appliquent

 Pour les mineurs :

Le port du masque est proscrit pour les mineurs de moins de six ans.
- niveau 1 / niveau vert : port du masque obligatoire en intérieur pour les mineurs de onze ans ou plus (droit commun en extérieur) ;
- niveau 2 / niveau jaune : port du masque obligatoire en intérieur pour les mineurs de six ans ou plus (droit commun en extérieur) ;
- niveau 3 / niveau orange : port du masque obligatoire en intérieur et en extérieur pour les mineurs de six ans ou plus ;
- niveau 4 / niveau rouge : les mêmes règles que celles du niveau orange s’appliquent.
Il appartient aux responsables légaux de fournir les masques à leurs enfants.
Les masques sont fournis par l’organisateur aux encadrants. L’organisateur doit, de plus, doter chaque accueil de masques afin qu’ils puissent être fournis aux mineurs qui n’en disposeraient pas.


Les activités


Le programme d’activités proposé doit tenir compte de la distanciation et des gestes barrières. Doivent être prévues des activités permettant de respecter les règles précitées. Chaque activité proposée fait l’objet d’une évaluation préalable et d’une adaptation au regard de ces règles.
Des activités physiques et sportives peuvent être organisées dans les ACM, dans le respect des mesures d’hygiène, de la règlementation applicable aux activés sportives et des prescriptions du décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire.
Elles se déroulent selon les modalités suivantes :
- niveau 1 / niveau vert : les activités physiques et sportives sont autorisées en intérieur et en extérieur ;
- niveau 2 / niveau jaune : les activités physiques et sportives se déroulent en principe à l’extérieur. Toutefois, lorsque que la pratique en intérieur est indispensable (intempéries, disponibilité des installations, etc.), elle se fait dans le respect d’une distanciation adaptée à l’activité. Les sports de contact ne sont pas autorisés ;
- niveau 3 / niveau orange : les activités physiques et sportives se déroulent en principe extérieur. Toutefois, lorsque que la pratique en intérieur est indispensable (intempéries, disponibilité des installations, etc.), seules les activités de basse intensité compatibles avec le port du masque et une distanciation de deux mètres sont autorisées ;
- niveau 4 / niveau rouge : les activités physiques et sportives sont maintenues en extérieur, dans le respect d’une distanciation de deux mètres. Elles sont suspendues en intérieur.
Lors de la pratique d’activités physiques, la distance physique doit être au minimum de deux mètres, sauf lorsque, par sa nature même, l'activité sportive ne le permet pas.
Les activités physiques prévues à l’article 2 de l’arrêté du 25 avril 2012 portant application de l'article R. 227-13 du code de l'action sociale et des familles peuvent être organisées sans préjudice des éventuelles interdictions ou restrictions d’organisation en vigueur au niveau national ou départemental.


Rôle des préfets de département et des services de l’Etat chargés de la surveillance des ACM

Le préfet peut, en cas de risque pour la santé des mineurs, interdire ou interrompre leur accueil.
La surveillance des accueils doit permettre le contrôle du respect de la règlementation des ACM, des dispositions générales mises en place pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et du protocole sanitaire.

VI/ LES NOUVELLES TECHNOLOGIES :

Les technologies de l'information et de la communication (mobiles, Smartphones, Internet, réseaux sociaux, messageries instantanées, blog, pages personnelles, webcam…) sont devenues des outils incontournables d'échange, de recherche, de découverte, de loisir et de divertissement.
Le rôle et la mobilisation de l'équipe pédagogique sont essentiels pour sensibiliser les jeunes dans les bons usages de ces technologies
Dans un accueil de loisirs, il appartient à l'équipe de mettre en place quelques règles et principe du savoir-vivre ensemble :

1/ communiquer sur les aspects positifs du téléphone et d'Internet :

Symbole d'autonomie pour les enfants, la Toile est un espace de liberté qui implique des droits : exposer ses idées, ses écrits, sa créativité et des devoirs : politesse, courtoisie, respect de sa vie privée, de ses données personnelles, et celles des autres, l'estime de soi et des autres, modération dans les propos et dans la diffusion des photos.

2/ Appliquez à vous-mêmes les règles que vous élaborez avec les enfants :

Pour être légitime dans leurs conseils, les animateurs doivent eux-mêmes avoir une attitude, un comportement exemplaire quant à l'utilisation des technologies, d'Internet, des réseaux sociaux, des blogs ou encore des messageries instantanées.

3/ Abordez avec les enfants les règles d'usage du portable :

Le respect de soi, le respect des autres, les règles de sécurité, les temps de communication. L'utilisation du portable est seulement tolérée en dehors des heures d'activités et des temps de la vie collective. Les horaires d'utilisation seront communiqués aux jeunes par l'équipe d'animation.

4/ Précisez que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans :

La plupart des réseaux sociaux interdisent d'avoir un compte aux enfants de 12 ans et moins. En effet, certains contenus peuvent être inadaptés par un jeune public. Pour les jeunes ados de plus de 13 ans, quelques précautions s'imposent, en leur faisant bien comprendre que sur internet tout peut être copié, collé, déformé et sauvegardé par des inconnus.

5/ Relativisez l'idée selon laquelle plus on a d'ami(e)s sur Internet, plus on est populaire et plus on sent valorisé :

Le mot " ami " sur internet doit être démystifié. Un ami, c'est celui que l'on voit physiquement en dehors des réseaux sociaux, celui que l'on invite chez soi à la maison pour un gouter, un anniversaire, pour jouer, avec qui on échange des confidences en confiance, etc. Les liens que l'on peut se créer sur Internet ne remplaceront jamais les vraies rencontres avec d'autres personnes.

6/ Invitez les enfants à réfléchir avant de publier une information sur le net:

Un mot, un Texte, un commentaire, une photo, un film... Publier une information n'est jamais anodin, surtout s'il s'agit d'une photo gênante de soi même ou des autres, car difficile à effacer et sa diffusion sur la Toile sera incontrôlable.

7/ Conseillez aux enfants d'être prudents à chaque fois qu'ils téléchargent ou échangent des fichiers sur Internet :

Bien vérifier si on a le droit de copier ou de diffuser des textes, images, chansons, etc. Il est prudent de demander l'autorisation à l'éditeur du site, à l'hébergeur ou à l'auteur de l'œuvre.

8/ Rappelez aux enfants de faire attention à leur image sur internet :

Je ne me déshabille pas devant une webcam ou un téléphone portable, car les images peuvent être enregistrées et diffusées à mon insu par des personnes malveillantes

9/ Avertissez les enfants que certains propos publiés sur la Toile constituent des infractions punies par la loi et passibles de sanctions :

Nul ne peut insulter, injurier, menacer, harceler ou encore proférer des injures racistes à l'égard d'autrui.

10/ Incitez les jeunes, choqués ou heurtés par un contenu vu sur Internet, d'en parler à une personne adulte de confiance :

Je peux porter plainte si je suis notamment victime de harcèlement, de propos racistes ou de chantage.

VII/ LES PROJETS 2021/2022 :

L'équipe d'animation va mettre en place différents projets tout au long de l'année en collaboration avec l'école (ALAE), Faire appel à des intervenants extérieurs (TAP*) et les différents Centre de Loisirs Environnant Elle en fera aussi indépendamment.

Différents thèmes seront travaillés tout au long de l'année (thèmes selon les périodes : halloween, carnaval, fêtes des pères et des mères … / thèmes spécifiques pour l'été…)

* TAP (Temps d'Accueil Périscolaires) :

Suite à la réforme des rythmes scolaires, engagée depuis 2013, 3 heures d'activités périscolaires supplémentaires sont mises en place tout au long de l'année.

L'Association Escapade continue à organiser des activités le lundi/mardi/jeudi et vendredi de 13h30 à 14h et le mercredi de 9h à 10h en parallèle de l'APC, organisée par l'École.

Les Enfants peuvent découvrir de nombreuses activités (Bibliothèque, Cuisine, Gymnastique, Football, Tennis, Initiation Jeux de société, Percussions...)

VIII/ VIE QUOTIDIENNE :

*Transport :

Pour les Mercredi et vacances scolaires, l'association fait appel à différents prestataires de transport (Jardel…) pour les grandes sorties.

*Appel/Présences :

Chaque jour, que ce soit pendant l'ALAE ou les périodes extrascolaires, les animatrices tiennent une feuille de présences où sont notés tous les enfants venant au centre. Elles procèdent donc systématiquement à l'appel des enfants.

*La fiche de renseignements et la fiche sanitaire :

Chaque enfant possède une fiche de renseignements, sur laquelle est inscrit toutes les informations relatives aux familles (adresse, n°de téléphone, médecin traitant…) et une fiche sanitaire obligatoire, sur laquelle toutes les informations médicales concernant l'enfant sont répertoriées. Ces fiches suivent systématiquement le groupe à chaque déplacement. Elles sont réactualisées chaque année.

*Les repas :

Pendant les temps scolaires, une cantine est à disposition pour les enfants. À la vue du nombre important d'enfants, les repas s'effectuent en deux services. Les animatrices, aidées des ATSEM, ont la charge du bon déroulement des repas et de l'animation de l'après repas (programme d'activités).
Pendant les vacances scolaires et les mercredis, l'association fait appel à la société SODEXO qui assure la confection et la liaison froide des repas pour les enfants.

*Les soins :

L'association a à sa disposition une armoire à pharmacie dans laquelle les produits de première nécessité sont disponibles, ainsi que des trousses de secours qui suivent systématiquement les groupes lors de leurs déplacements.
Le directeur TOUTES LES animatrices possèdent leur PSCI 1 et sont donc habilités à prodiguer les premiers soins. Chaque " intervention " est ensuite notée sur le cahier d'infirmerie.

*Les règles de vie :

Elles ont pour fonction d'établir un cadre en donnant des repères clairs aux enfants sur leurs droits et devoirs. Elles ont été travaillées avec les enfants. Elles sont affichées pour permettre à chacun de s'y référer facilement. Elles sont expliquées aux nouveaux enfants.

IX/ HORAIRES ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT :

ALAE :

  • Matin : Ouverture de 7h30 à 9h (accueil pour les adhérents seulement)

L'accueil du matin doit permettre à l'enfant d'entrer en classe dans les meilleures conditions. Il est nécessaire pour cela d'instaurer un temps et un espace calme, et de tenir compte du rythme des enfants.
L'équipe d'animation doit tenir compte du moment de transition (Maison, CLAE, école) et amener progressivement l'enfant à un état d'éveil approprié.

  • Midi : De 12h à 14h (temps d'animation et repas cantine)

Pour cela, nous organisons des temps d'animation qui répondent aux envies, au rythme ou au libre choix des enfants. L'équipe propose par période de deux mois, un programme d'activité, riche et varié, qui est distribué dans les cartables de chaque enfant.

Avec la réforme, nous incluons une ½ heure d'activité (TAP) de 13h30 à 14h. Ouvert à tous les enfants, même s'ils ne mangent pas à la cantine.

  • Soir : De 16h30 à 18h30 (accueil pour les adhérents seulement)

Un programme d'activités est proposé aux enfants (danses, jeux, dessins…).

MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES :

  • Ouverture de 7h30 à 18h30 (Vacances) et 12h à 18h30 (Mercredis)

Les activités débutent de 9H00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00. Les temps intermédiaires sont consacrés aux temps d'accueil, de départ, de repas, de goûter et aux moments calmes qui permettent aux animatrices d'avoir des temps privilégiés d'échanges, d'écoute de discussions avec les enfants.
Pour chaque période, des programmes d'activités sont mis en place par l'équipe d'animation pour permettre un travail éducatif et pédagogique nécessaire à l'évolution de l'enfant.
Journée Type (exemple) :

- 7H30-9H30 Accueil échelonné des premiers enfants. Cet accueil est particulièrement important car il fait le lien entre la maison et l'accueil de loisirs. Pour établir au mieux ce lien, il est nécessaire de prendre en compte les parents qui accompagnent les enfants .

  • 9H30 Collation du matin, ce n'est pas un goûter ! Et elle n'est pas obligatoire. Elle doit permettre aux enfants n'ayant pas déjeuné le matin de tenir le coup jusqu'à midi.
  • 10H-11H30 Activités + Rangement +Toilette, lavage des mains. Avec un retour au calme afin de passer un repas serein.
  • 12H-13H30 Repas
  • 13H30-14H30 Temps du repos, ce n'est pas forcement une sieste (surtout pour les plus petits), mais un temps ou les enfants peuvent effectuer des activités calmes.
  • 14H30-16H Activités + Rangement
  • 16H Goûter
  • 16H30-18H30 Petit bilan de la journée, mise en place des activités de fin de journée et début du départ échelonné des enfants.

X/ AMENAGEMENT DE L'ESPACE :

L'aménagement du l'accueil de loisirs permet un accès autonome aux jeux, aux jouets, aux livres et au matériel de dessin.
L'Accueil de Loisirs est divisé en plusieurs parties, ce qui crée différents espaces pour faciliter les activités :

  • Coin repos et infirmerie
  • Coin ludothèque
  • Coin lecture
  • Espace vidéo
  • Espace activités manuelles
  • Espace petit (ESCAPADE)
  • Espace grand (ESCAPADE 2)
  • Espace grand (ALGECO)
  • Une salle de Motricité
  • Une cour en ciment
  • Deux préaux
  • Une cour en herbe avec jeux

Cet aménagement est modifié pendant les périodes de vacances scolaires, quand l'effectif est plus important, grâce à l'utilisation des différents locaux scolaire de Campsas (salle de classes, dortoir….)

XI/ EQUIPE :

  • Un directeur BEATEP (enfance jeunesse) en CDI
  • 1 animatrice / ADJOINTE BAFA / BAFD en CDI
  • 2 animatrices CAP PETITE ENFANCE en CDI
  • 1 animatrice (BAFA) en CDI
  • 3 ATSEM (commune de Campsas)
  • Des animateurs vacataires sur les périodes de vacances scolaires

" Le Directeur a comme fonction:

  • L'animation de l'équipe.
  • La gestion financière, matérielle et administrative.
  • Les relations avec les différents partenaires.
  • Les relations avec les familles.
  • La formation des animateurs, le suivi et la validation des animateurs stagiaires.
  • Il est garant de la sécurité physique et affective des enfants.
  • Il est garant de la mise en œuvre du projet pédagogique et rend compte de son travail au président et membres du bureau de l'association.

" Les animateurs et animatrices ont pour fonctions:

  • De participer à la mise en œuvre du projet pédagogique et de réaliser les projets d'activités définies en équipe
  • D'encadrer la vie quotidienne, les activités et la vie collective.
  • De participer à l'accueil, à la communication et au développement des relations avec les parents.
  • De favoriser l'expression des besoins, des envies.
  • D'assurer la sécurité affective, morale et physique des enfants.
  • D'être garant du respect des lieux et du matériel, ainsi que de l'application des règles de vie.
  • De participer aux réunions de préparation, d'évaluation, et de bilan.

XII/ HORAIRES ET CONGES DU PERSONNEL PERMANENT :

Placé sous la convention collective de l'animation, les salariés se voient attribuer leurs congés annuels (30 jours ouvrables).

L'association veille à ce que les salariés ne dépassent pas la durée de travail journalière autorisée, ils reçoivent en début d'année et pour chaque période de vacances un planning de leurs horaires (Celui-ci varie selon leur contrat : de 108.33 heures à 143 heures mensuel).

XIII/ BAREMES DES PARTICIPATIONS :

  • Adhésion à l'année : 12 € (obligatoire dés la 1 ère inscription)
  • Une journée normale au centre: 12 € ou 15 €
  • Une journée avec sortie : de 15 € à 26 €
  • Possibilité de s'inscrire à la journée ou demi-journée